10 000 ans de civilisation

Troisième île de la Méditerranée avec une superficie de 9 251 km2, Chypre compte 802 500 habitants. Trois grandes régions topographiques dessinent son relief : la chaîne montagneuse de Keryneia (ou Pentadactylos) au nord, qui s’étend du cap Kormakitis au cap Apostolos Andreas ; la plaine de la Mésorée dans le centre ; enfin, le massif montagneux du Troodos avec le Mont Olympe culminant à 1951m. L’île comprend six régions administratives : Lefkosia (Nicosie), Lemesos (Limassol), Larnaka, Pafos, Ammochostos (Famagouste) et Keryneia.
Les langues officielles sont le grec, le turc et l’anglais.
Au carrefour de l’Europe, l’Asie et l’Afrique, Chypre a connu dix mille ans d’une histoire mouvementée. On y découvre aussi bien des sites paléolithiques et néolithiques datant de 8200 à 3900 av. J.-C que des vestiges antiques, sans oublier l’architecture gothique (cathédrales, monastère de Bellapaïs) et les églises byzantines aux fresques magnifiques. Les Romains, les Byzantins, les Lusignans, les Vénitiens, les Ottomans et les Britanniques ont marqué l’île de leur empreinte.
En 1960, Chypre retrouve son indépendance et la République de Chypre est officiellement proclamée. A la suite de l’invasion turque en 1974, le pays se retrouve amputé de 37% de son territoire.
Depuis le 1er mai 2004, la République de Chypre est membre de l’UnionEuropéenne.

Le saviez-vous?
Louis XVI s’est fait livrer environ mille huit cents bulbes de narcisses de Chypre pour parfumer ses appartements à Versailles. Il désirait qu’elles arrivent en France au plus tard en novembre pour que l’on puisse les voir éclore en janvier.


Lefkosia (Nicosie)

Construite sur le site d’une cité du IIème millénaire avant notre ère et devenue capitale de l’île au XIème siècle, Nicosie (Lefkosia) se situe au coeur de la plaine de la Mésorée (Messaoria).
Une promenade dans la vieille ville entourée de murailles vénitiennes agrémentée d’une visite des musées, des monuments médiévaux et des anciennes églises vous permettra de découvrir une ambiance chargée d’histoire. Contrastant singulièrement avec le romantisme du passé, la nouvelle ville prend l’allure d’une cité cosmopolite, aux portes du Moyen Orient. Le stress de la vie moderne y est moins présent qu’ailleurs. Les nombreuses terrasses de cafés sont un bon endroit pour vous initier à l’art de vivre chypriote.
Néanmoins, Nicosie qui compte 310 000 habitants reste la seule capitale européenne divisée. La « Ligne Verte » contrôlée par l’ONU sépare le Nord de l’île (sous domination turque) du Sud, contrôlé par la République de Chypre.
Depuis le mois d’avril 2003, deux principaux points de passage (situés à Nicosie) permettent aux Chypriotes des deux côtés ainsi qu’aux touristes de traverser la Ligne Verte (cf. modalités ci-après).

Avez-vous visité? :

Le musée archéologique
Le musée Leventis
La Galerie Levention
Le musée byzantin et la pinacothèque
Loukia and Michael Zampelas Art Museum
L’archevêché
La cathédrale Agios Ioannis
La porte de Famagouste
Le centre d’artisanat chypriote
La maison du drogman Hadjigeorgakis Kornesios
L’église de Chrysaliniotissa
Le Centre d’arts appliqués de Chrysaliniotissa
La mosquée Omeryé
Le Centre municipal des Arts
La pinacothèque d’Etat d’Art contemporain
Siakolas Tower – vue sur la ville (Ledra Street)
Laïki Geitonia (le vieux quartier)

Dans la partie nord de la ville:

La cathédrale de Sainte Sophie (Selimye Camii)
Le Büyük Han (ancien caravansérail)
La Maison des Lusignans
La cathédrale de Sainte Catherine(Haydar Pacha Camii)

Points de passages (check-points)
A Nicosie, il existe trois points de passage (check-points) entre la partie sud et la partie nord de l’île, ouverts 24h/24 :

Passage piétons : Ledra street & Ledra Palace
Passage véhicules : Hippodrome

(Au bout de Dimokratias Avenue,Ayios Dometios/Ayios Pavlos)

Trois autres points de passage fonctionnent : 

Strovilia, région de Famagouste (Ammochostos)(près de Derynia)
Zhodia, région de Morphou (Guzelyurt), Astroméritis (Zhodia).
Pyla/Pergamos, région de Larnaca (non-recommandé)


Vous devez présenter une pièce d’identité en cours de validité.

Le saviez-vous?Une expédition d’archéologues français a récemment découvert à Chypre les ossements du plus ancien félin domestiqué datant de la période néolithique (7 000 av. J. C.)

Si vous traversez la « ligne Verte » en voiture, munissez-vous de votre permis de conduire et de la carte grise du véhicule. Vous êtes tenus de souscrire une assurance auprès d’une compagnie chypriote turque (certaines d’entre elles ont un guichet à quelques mètres des points de passage). Les voitures de location louées dans la partie Sud sont admises, mais les tarifs d’assurance peuvent dans ce cas être légèrement supérieurs.

Tarifs d’assurance voiture (à ce jour):
Pour une voiture immatriculée à Chypre Sud

1 mois 25 euros
3 mois 50 euros
6 mois 90 euros
1 an 150 euros

Soyez prudents! En cas d’incident, sachez que les autorités françaises disposent d’une liberté d’action limitée en Chypre-nord (seule la Turquie a reconnu la « RTCN ») où par ailleurs les portables (réseau CYTA ou AREEBA) fonctionnent mal ou pas du tout.

Respectez strictement les interdictions de photographier.

La monnaie à Chypre Nord est la livre turque (1 euro = environ 1,94 livres turques à ce jour). La livre chypriote est largement acceptée. Vous avez le droit de revenir au Sud avec deux paquets de cigarettes, un litre d’alcool et des souvenirs pour une valeur ne dépassant pas les 135€.

Le saviez-vous ?
Philippe de Cognac est le fils bâtard de Richard Cœur de Lion et d'une femme inconnue du duché d'Aquitaine. Son père lui fit épouser l'héritière de la seigneurie de Cognac (dép.Charente). Il est le seul enfant connu de Richard Cœur de Lion.

Lemesos (Limassol)

Principal port de Chypre tant pour le commerce que pour le tourisme de croisières, Limassol (Lemesos) présente de multiples visages: ville balnéaire et touristique, cité ancienne, centre économique…
Fondée à mi-chemin entre deux cités-royaumes, Kourion à l’ouest et Amathous à l’est, Limassol acquiert vite une importance stratégique. C’est ici qu’en 1191 le roi Richard Cœur de Lion épouse Bérengère de Navarre.
Avec une population de 228 000 habitants, Limassol est célèbre pour son hospitalité et son ambiance festive. En effet, tous les ans y ont lieu le carnaval avec sa parade de chars ainsi que le festival du vin, célébré au mois de septembre.

Avez-vous visité ? :

Le château médiéval et son musée
Le musée archéologique régional
Le musée des arts et traditions populaires
Le Carob Mill Museum
Le site antique d’Amathous
Le site antique de Kourion
Le château médiéval de Kolossi
Le musée du vin à Erimi (route de Kourion)
Le monastère des chats (Agios Nikolaos Ton Gaton) à Akrotiri

Le saviez-vous ?
Le mot Troodos signifie « trois rues », en effet, la montagne traverse trois régions : celle de Lefkosia, de Lemessos et de Pafos. De ce fait, il y a trois chemins pour aller à Troodos.

Larnaka

Avec 74 000 habitants, Larnaka est la troisième ville de Chypre. Son front de mer bordé de palmiers et sa marina attirent de nombreux visiteurs. Son charme discret porte les traces de l’époque où Larnaka était un célèbre centre commercial et le lieu de résidence de tous les consulats étrangers au XVIIIème siècle.
Héritière de Kition, l’une des plus importantes cités-royaumes de l’île, elle est aussi la ville natale du philosophe Zénon. Elle a accueilli Saint Lazare qui choisit d’y vivre sa « seconde vie ». Saint Lazare est aujourd’hui le saint patron de la ville et sa tombe se trouve sous le sanctuaire de l’église Agios Lazaros du IXème siècle. Larnaka est aussi un lieu de pèlerinage pour les Musulmans qui viennent se recueillir dans la mosquée Hala Sultan Téké.
Larnaka attire également les amoureux de la nature, notamment les ornithologues en raison des lacs salés où hibernent des colonies de flamants roses et autres oiseaux migrateurs.

Avez-vous visité? :

Le musée archéologique de Larnaka
Le site antique de Kition
Le musée de la fondation Pierides
L’église Agios Lazaros
Le fort de Larnaka – musée médiéval local
Le musée municipal d’histoire naturelle
L’aqueduc du XVIIIème siècle
L’église Angeloktisti à KitiLa chapelle royale de Pyrga
Le site neolitique de Choirokitia
Le village de Lefkara

Le saviez-vous?
Pendant son séjour de vacances à l’hotel forest park de Platres en 1936 , l’ecrivain Daphne du Maurier ecrivit son livre « Rebecca » .

Pafos

Petite ville portuaire à l’ouest de l’île, Pafos (49 000 habitants) est souvent synonyme de « destination lointaine » pour les Chypriotes. Placée sur la liste officielle du Patrimoine mondial de l’UNESCO, elle regorge de vestiges historiques qui font d’elle un véritable musée à ciel ouvert.
Lieu où naquit et fut adorée la déesse Aphrodite, Pafos fut la capitale de l’île du IVème siècle av. J.-C au IVème siècle de notre ère. Elle fut la première ville à abriter un gouvernement chrétien. En effet, en 45 ap. J.-C., lorsque les apôtres Paul et Barnabé arrivèrent à Pafos, ils convertirent son proconsul et la ville entière au christianisme.
Aujourd’hui, malgré ses nombreux hôtels de luxe, elle conserve un petit port agréable et des pittoresques villages dans son arrière-pays. Pafos est un point de départ pour l’exploration de la péninsule d’Akamas et pour la visite de la baie de Lara où les tortues se reproduisent du mois de mai au mois de septembre.

Avez-vous visité? :

Les mosaïques et l’Odéon
Le musée archéologique de Pafos
La colonne de Saint Paul
Le château sur le port
Les tombeaux des Rois
La catacombe d’Agia Solomoni
Le musée byzantin
Le musée d’art populaire à Geroskipou
L’église d’Agia Paraski à Geroskipou
Petra Tou Romiou (lieu de naissance d’Aphrodite)
Le monastère de Agios Neofytos
La réserve naturelle de la péninsule d’Akamas
Pafos Bird Park (oiseaux et animaux)
Snake George’s Reptile Park (serpents)

Famagouste (Ammochostos)

Cachée dans les sables, comme son nom grec l’indique et bordée de plages dorées, Famagouste (Ammochostos), se trouve dans la partie occupée de l’île depuis 1974.
Ville natale de Saint Barnabé, jouissant d’une position stratégique, elle a été très souvent convoitée et s’est retrouvée à plusieurs reprises sous la coupe de puissances étrangères.
Les vestiges des cités de Salamis et Engomi, mais aussi ceux des « tombes royales », sont les témoins de son passé antique. A l’entrée de la ville on découvre les remparts qui sont les murailles vénitiennes les mieux conservées et les plus imposantes au monde. Les multiples églises gothiques de la vieille ville évoquent la splendeur de la période franque, et les nombreuses églises byzantines y font écho. Au temps des croisades, c’est un port de relâche sur la route maritime reliant l’Europe à l’Asie Mineur et au Levant. Elle passe successivement des Francs aux Génois, puis aux Vénitiens et des Ottomans aux Britanniques.

Avez-vous visité? :

La cité de Salamine
Le monastère de Saint-Barnabé et son musée
La cité de Egkomi
Les remparts vénitiens et la tour d’Othello
La cathédrale de Saint Nicolas
Le château de Kantara
L’église Panagia Theothokos (XIIème s.) à Trikomo (Iskelele)
L’église de Panagia Kanakaria à Lythrangomi (Boltasli)demander la clé auprès du chef du village
Le monastère de Saint André (dans la péninsule de Karpas)


Kyreneia

Traversant la chaîne de montagne du Pentadactylos, on atteint Keryneia. Petite ville au port pittoresque située sur la côte nord-ouest de l’île, elle se trouve dans la partie occupée depuis 1974.
Son nom apparaît dès le XIIème siècle av. J.-C, comme l’une des villes fondée par les Mycéniens. Pendant toute l’antiquité, elle demeure liée au monde grec, mais les citadelles, le port, et les remparts témoignent aussi d’une belle architecture franque et vénitienne. Le château de Keryneia (sur le port) abrite une épave de bateau datant de 389 av. J.-C. et considérée comme l’une des plus anciennes de ce type.
Keryneia est surplombée par l’Abbaye de Bellapaïs, chef-d’œuvre d’architecture gothique. Il a été construit pendant le règne du roi Lusignan Hugues IV et habité par des moines augustins.

Avez-vous visité? :

Le château sur le port
L’abbaye de Bellapais
Le château de Buffavent (accessible uniquement en 4X4)
Le château de Saint Hilarion
Le petit temple de Pighades (1600-1500 av. J.-C.)(à 2 km de Çamlibel (Myrtou) sur la route vers Nicosie)
L’église Agios Mamas et le musée à Morphou
Le site de SolisLa nécropole de Vouni
La plage d’Alagadi (site de reproduction des tortues)
Le monastère d’Antiphonitis du XVIème s. (sur les hauteurs de Karaağaç/Kharcha, à l’est de Keryneia)
Le monastère Sourp Magar (monastère arménien)

Le saviez-vous?
Le château de st Hilarion était appelé sous les Lusignan ; le château d’amour, car son nom grec était Didymos (le jumeau) entendu phonétiquement dieu d’amour.


______________________________________________________________________________________________________________________________________________________
c/o Ambassade de France à Chypre, 14-16 Saktouri Street - 2ème étage, Agioi Omologitai 1080 NICOSIE | Tél : 97 67 36 31 ou 99 10 40 18